關於部落格
周星星電影評論
  • 2552011

    累積人氣

  • 199

    今日人氣

    12

    追蹤人氣

le 8 juillet 2018

Réforme constitutionnelle : 78 députés LR dénoncent la « démo-
lition » en vue de l'Assemblée


Ce texte, qui rejette des projets de loi ne répondant pas « aux attentes des Français », paraît à la veille du discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès.

Le Monde.fr avec AFP | 08.07.2018 à 07h06 • Mis à jour le 08.07.2018 à 10h05

Une majorité de députés du parti Les Républicains (LR) dénoncent la réforme constitutionnelle, vue comme une « attaque au bazooka » visant à une « démolition de l’Assemblée nationale », dans une tribune publiée le 8 juillet dans Le Journal du dimanche (JDD). Ce texte paraît à la veille du discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès réuni à Versailles, que quelques députés LR, ainsi que les élus de La France insoumise ont l’intention de boycotter.

Dans cette tribune, soixante-dix-huit des quatre-vingt-dix-huit élus LR siégeant à l’Assemblée déplorent que dans les trois projets de loi qui définiront ce qu’ils surnomment la « Constitution Macron », « rien ne répond directement aux attentes de nos compatriotes : ni la diminution de l’immigration, ni la sécurité nationale, ni les questions économiques et financières ne sont abordées. »

« La domestication, la décomposition et la démolition de l’Assemblée nationale sont en marche. »

« Pire encore », écrivent-ils dans les colonnes de l’hebdomadaire dominical, « la pseudo-transformation vantée par Emmanuel Macron est, en réalité, une régression antidémocratique » avec une Assemblée nationale « attaquée au bazooka ».

Une « combine » créée par Emmanuel Macron

Tout en jugeant qu’une diminution du nombre de parlementaires « peut être légitimement envisagée », ils estiment que le projet de l’exécutif – qui combine une réduction d’un tiers de ce nombre et l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives – pourrait « affaiblir profondément la mission constitutionnelle de l’Assemblée nationale et sa légitimité ».

Cette mise en place d’un mode de scrutin mixte dont ils estiment « le principe même (…) contestable » va créer « deux catégories de députés », préviennent-ils. « Avec la combine proposée par M. Macron, des candidats battus seront quand même élus. Et il est possible que cette mauvaise cuisine électorale débouche sur un scénario à l’italienne, avec une Assemblée nationale aussi faible qu’instable », déplorent-ils en évoquant « le triomphe de la technocratie et la défaite de la démocratie ».

Annoncée par Emmanuel Macron l’été dernier devant les députés et les sénateurs réunis en Congrès à Versailles, la réforme des institutions, destinée à améliorer la fabrique de la loi pour ses défenseurs, à affaiblir le Parlement pour ses détracteurs, devrait être bouclée début 2019. Les députés ont lancé la semaine dernière le marathon de la réforme des institutions avec l’examen en commission des lois du volet constitutionnel, première étape d’une révision qui se poursuivra à la rentrée par l’examen des lois ordinaires et organiques.


posté le dimanche 8 juillet MMXVIII




Comment ne pas casser l'ambiance sexuelle ?

L’argument sur l’obtention du consentement qui plomberait le désir ne tient pas, explique Maïa Mazaurette, chroniqueuse de « La Matinale du Monde ».

LE MONDE | 08.07.2018 à 06h32 • Mis à jour le 08.07.2018 à 15h43 |

Par Maïa Mazaurette



Il y a encore quelques mois, « l’ambiance sexuelle » constituait un sujet léger. C’était le
bon temps. On pouvait ricaner sur la plage devant des conseils improbables (installez
des bougies parfum gingembre, tamisez la lumière, enduisez votre slip en satin de crème
chantilly végane, veillez à ne pas vous transformer en torche humaine en approchant
votre slip des bougies, etc.).

Depuis, il y a eu #metoo. La question de l’ambiance est devenue une zone de conflit : pour les adeptes d’une séduction expéditive, pour les défenseurs des zones grises, la vérification du consentement casse l’ambiance. On apprenait au passage que cette sympathique
« bonne » ambiance surfe sur nos silences, nos ignorances, nos transgressions parfois. On remarquait aussi que les libidos sont bien fragiles, pour être terrassées par une simple demande de permission. Dans quel monde vit-on, si abuser ses partenaires casse moins
l’ambiance que s’assurer de leur motivation ? Au fait, le consentement enthousiaste
continu (« oui, j’ai envie de toi, encore ») ne constitue-t-il pas une parfaite illustration de l’ambiance sexuelle passionnée ?

Le problème vient en partie de nos représentations. La relation sexuelle réussie, « made in Hollywood », repose sur un idéal de fluidité. Toute interruption, hésitation, constitue un
échec, un accroc dans la sacro-sainte alchimie. Au cinéma, cela donne des acteurs qui
attrapent des scolioses et des échardes en forniquant dans les escaliers de leur immeuble, alors même qu’il leur reste à peine trois marches à grimper. Combien de parties génitales
coincées dans des fermetures Eclair, au nom de l’urgence ?

Jappement du chien et photo de bébé

Parce que nous manquons de modèles alternatifs, nous avons peur des baisses de régime, des coups de mou, des délais, comme s’ils compromettaient l’édifice entier du rapport
(rappelons-nous : il fut un temps où la frustration était érotique). L’ambiance n’est
pourtant pas qu’une question de rythme ! Il existe quantité d’autres manières de faire
retomber le désir : quantité de maladresses qui seraient évitables si, justement, on cessait
de se focaliser sur la fluidité. Notre envie d’aller vite, de mimer l’élan incontrôlable vers
l’autre, peut se mettre en travers d’éléments aussi basiques que le confort. Savez-vous
ce qui casse (aussi) l’ambiance ? La douleur. Le manque d’attention. Les remarques
blessantes. Les photos des enfants sur la table de nuit. La peur. Le chien planqué sous
le sommier. La chantilly végane. La culpabilité.

Sans entrer dans des considérations dramatiques, reprenons donc les fondamentaux du
sexe sans friction : si vous comptez agiter vos doigts à proximité des terminaisons ner-
veuses d’un être humain, veillez à ce que vos ongles soient coupés et limés. C’est la
moindre des choses. Sauf mention contraire et/ou jeux BDSM, attention aux barbes de
trois jours qui arrachent la peau, et par pitié, attention à ne pas tirer les cheveux (si au
bout de dix années de couple, vous coincez toujours les mèches de votre partenaire sous
vos coudes pendant un missionnaire, ça commence à devenir de la balourdise… ou de la
mauvaise volonté).

Halte aux « surprises » sans consentement

En cas d’envolée lyrique dans la cuisine, sur le tapis du salon ou dans la salle de bains,
prenez cinq secondes de votre précieux emballement pour vérifier que rien ne va
s’écrouler et que les angles des tables sont hors d’atteinte. Faites preuve d’un chouïa de
lucidité si vous comptez arracher un string ou un soutien-gorge : quand la fabrication est
solide, il y a de quoi laisser une jolie marque (jolie, et douloureuse). Même chose pour les
culottes poussées à la hâte sur le côté, dont les élastiques rentrent dans la peau.

Impossible évidemment de parler de frictions sans mentionner à nouveau l’existence du
lubrifiant : quand « ça » coince, ça fait mal. Ces lotions et autres gels ne sont d’ailleurs pas réservés aux couples, puisqu’ils agrémentent efficacement les masturbations (soit dit en
passant, les hommes célibataires sont les plus gros acheteurs de lubrifiant). Vous êtes
pressé, débordant de désir ? Certes, mais avec un/e partenaire dont vous ne connaissez
pas la sensibilité, ça ne coûte rien de vous introduire progressivement (ne serait-ce qu’en
anticipant la tension des premières fois). Si vous prenez appui sur le corps de l’autre,
évitez de comprimer la circulation sanguine, répartissez votre poids, et n’enfouissez pas
votre pauvre amant/e sous les oreillers. Evidemment, dans un monde post-#metoo, il
n’est pas question de tenter des gifles surprise, sodomies surprise et autres étranglements
surprise – si vous en avez envie, 1) demandez, 2) sérieusement, trouveriez-vous formi-
dable qu’on vous tape dessus par surprise pendant un rapport sexuel ? Est-ce que ça ne
vous casserait pas « un peu » l’ambiance ? Etes-vous en train d’instrumentaliser l’am-
biance pour réaliser un fantasme non partagé ?

Le diktat du feu de l’action

Parmi les douches froides, mentionnons aussi les bonnes volontés associées à un mauvais timing. Sur une personne surmotivée, un glaçon permet de titiller les nerfs. Sur une per-
sonne fatiguée, ce même glaçon aura un effet désagréable, et serait mieux employé à ra-
fraîchir son rosé. D’ailleurs, que l’on parle de mots cochons ou de menottes en fourrure,
la plupart des suggestions destinées à enflammer les sens ne fonctionnent que sur des
sens déjà enflammés. Ce qui casse l’ambiance ? C’est aussi de brûler les étapes : vous
pouvez être prêt/e, et l’autre pas. Il ne suffit pas de se trouver en slip (de satin) dans la
même pièce pour être dans la même ambiance.

Pour résumer ? Entre deux dégustations d’huîtres sur lit de pétales de rose, la « bonne »
ambiance consiste surtout à faire attention au bien-être physique et émotionnel de nos
partenaires, face à une culture érotique qui aimerait nous faire croire que c’est plus sexy,
authentique ou spontané (rayez les mentions inutiles) quand on ne fait pas attention –
un imaginaire qui prétend, que dans le feu de l’action, tout passe, et qu’avec suffisamment d’envie, on peut se comporter de manière négligente, stupide ou brutale. Cette vision
paresseuse, irresponsable et immature du désir est-elle gentiment adorable ? Non. Sexy ? Vraiment pas. Au contraire, les grands embrasements sont fragiles : autant les traiter avec un peu de délicatesse. Et puis, franchement… Lors de jeux d’adultes, il n’est pas absurde
de se comporter en adultes, non ?



posté le dimanche 8 juillet MMXVIII




「偷拍」丟官     國發會副主委邱俊榮請辭獲准

2018 年 07 月 08 日 19:14      中時電子報

吳家詮、中國時報/黃琮淵、工商時報/彭媁琳

因為在捷運站被指「偷拍」的國發會副主委邱俊榮,因為被拍女子已經正式報案指控邱涉嫌妨害秘密,晚間邱俊榮提出辭呈,並已獲准。

整個「偷拍」案情曝光後,邱俊榮雖然公開道歉,並指說是「不小心」手滑拍到,但是有報導說,在邱的手機內有三十多張不同女子的「被拍」照,因而懷疑他是否真的「不小心」拍到的說法。

國發會副主委邱俊榮涉嫌偷拍,宣布請辭獲准。邱俊榮稍早發出聲明表示:「對於今日引發的風波,本人願再次向當事人及社會鄭重致歉,並坦然靜候調查。惟基於此事件已影響內閣形象及政府運作,本人傍晚已向陳主委口頭請辭並獲准。」

國發會主委陳美伶表示:「邱副主委俊榮在今天傍晚向我表示該事件已造成內閣形象的傷害,他願意坦然面對調查,並再次向該女士表示歉意。同時並向本人請辭國發會副主委乙職,本人已同意並向賴院長報告。」

一名陳姓女子七日下午在捷運西門站內   ATM   領錢時,發覺有人在後偷拍,陳女回頭找對方理論,檢查對方手機內存檔照片,只有她的長腿及背影,未拍到私密處,但陳女仍覺不舒服,今天下午到萬華警分局提告,警方清查拍照人竟是國科會副主委邱俊榮,邱初步向警方否認偷拍,辯稱是不小心按到快門,由於非現行犯,警方將擇期傳喚邱某到案調查,查明是否有涉案。


posté le dimanche 8 juillet MMXVIII




事情大條了     被拍女子正式報案指控邱俊榮偷拍

2018 年 07 月 08 日 17:44      中時

謝明俊、中時電子報/吳家詮

一名陳姓女子七日下午在捷運西門站內   ATM   領錢時,發覺有人在後偷拍,陳女回頭找對方理論,檢查對方手機內存檔照片,只有她的長腿及背影,未拍到私密處,但陳女仍覺不舒服,今天下午到萬華警分局提告,警方清查拍照人竟是國發會副主委邱俊榮,邱初步向警方否認偷拍,辯稱是不小心按到快門,由於非現行犯,警方將擇期傳喚邱某到案調查,查明是否有涉案。

據悉,遭拍的陳姓女子擁有一雙挺直美腿,八日天午她到萬華分局漢中所報案時,員警起初未以為意,但陳女出示偷拍人士身分時,員警得知竟是國發會副主委邱俊榮,當場大吃一驚,態度嚴正小心受理。

陳姓女子是在七日下午在捷運西門站內   ATM   領款時,邱俊榮從後拍攝多張照片,經過女性民眾發現見義勇為,造知陳女被偷拍,還陪陳女回頭追上邱俊榮,將他攔下檢查手機內存檔照片。邱某當場同意刪除照片,但陳女洪女男子認為邱俊榮行為可議,於是在今日將將全部事件及邱俊榮照片公布在臉書上,陳女並於今日下午一時許前往萬華分局漢中所正式報案控告邱俊榮涉嫌偷拍,警方受理已擇期傳喚邱俊榮到案說明。


posté le dimanche 8 juillet MMXVIII




疑捷運站偷拍美腿被抓包     國發會副主委道歉

2018 年 07 月 08 日 15:43      中時電子報

黃眉青、丁世傑

民眾在臉書《爆料公社》爆料,一名男子疑似偷拍女乘客,被當場抓包,有眼尖網友發現該名偷拍男子就是國發會副主委邱俊榮,邱俊榮今(八日)下午,澄清只是誤會一場,「不慎失手拍到該位女士的背影」

民眾附上影片連結在《爆料公社》貼文,提醒西門捷運站有男子疑似偷拍女乘客的腿,目擊民眾要求男子刪除照片,而從發文者附上的影片可以看出,男子低頭刪照片,不斷說「不好意思」,拍影片的人則對男子說,「如果有需要幫忙的地方,可以說一聲。」,制止男子行為。

發文民眾表示,發文目的並不是公審,只是提醒大家注意,民眾也指出「不是說他沒違法這件事就是對的,他今天不是在拍風景不小心拍到,是重點就是在偷拍」。另有網友發現,急忙刪照片的男子正是國發會副主委邱俊榮。

邱俊榮下午發布聲明稿澄清是「誤會一場」,邱在聲明中指出,昨日在西門捷運站拿手機聯繫朋友時,不慎失手拍到女乘客的背影,對於造成誤會及紛擾深感歉意。邱也表示事後立即刪除照片,並再次向當事人及社會大眾致歉。

根據中央社報導,台北市政府警察局萬華分局漢中街派出所八日下午一時許接獲民眾報案指昨天下午約四時許在捷運西門站遭偷拍,目前正由北市府警察局捷運警察隊調閱相關監視器畫面,將請涉案人到案說明,以釐清案發當下情形,如果查證後確為偷拍,依妨害秘密罪送辦。

posté le dimanche 8 juillet MMXVIII



aller à la page 650


法國巴黎一人/兩人自由行全方位攻略

《世界的起源》(L'ORIGINE DU MONDE, 1866)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/82128181  

《理想國》第一卷開場
https://jostar2.tian.yam.com/posts/33110888  

西元前希臘哲學跟中國孔子對照表(新排版)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/25882333  

〈基督教只能是新教?有沒有搞錯?〉
https://jostar2.tian.yam.com/posts/36666081  







相簿設定
標籤設定
相簿狀態