關於部落格
周星星電影評論
  • 2541495

    累積人氣

  • 306

    今日人氣

    12

    追蹤人氣

le 8 juin 2018

G7 : Trudeau et Macron unis contre la décision de Trump
d'imposer des taxes à ses alliés


Le premier ministre canadien et président français ont dénoncé l’offensive protectionniste de Washington, la veille du sommet du G7, qui se tient au Canada à partir de vendredi.

Le Monde.fr avec AFP | 07.06.2018 à 18h26 • Mis à jour le 08.06.2018 à 11h23 |

Par Marc Semo (Québec, envoyé spécial)

Faire bloc face à Donald Trump sans transiger sur les désaccords mais en évitant une rupture. Ainsi pouvait se résumer la stratégie du président français, Emmanuel Macron, à la veille de l’ouverture du sommet du G7, les 8 et 9 juin à La Malbaie, à 150 kilomètres de Québec. L’atmosphère, alourdie par le début de guerre commerciale entre les Etats-Unis et ses partenaires, est si tendue que les observateurs n’écartent pas une annulation de dernière minute de la venue du très imprévisible président américain.

Le président français veut voir dans les différends transatlantiques – sur le commerce, l’Iran ou le climat – l’opportunité d’une solidarité européenne renouvelée. « Le comportement américain recrée des alliances et reforge le front européen », a expliqué Emmanuel Macron en s’entretenant avec un petit groupe de journalistes.

Le chef de l’Etat a annoncé « avoir lancé une réunion de tous les dirigeants européens » présents au Canada – la chancelière allemande, Angela Merkel, la première ministre britannique, Theresa May, et le nouveau chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte – juste avant l’ouverture du sommet. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil européen, Donald Tusk, assisteront également à la rencontre. « Une guerre commerciale n’est bonne pour personne », assure M. Macron.

L’initiative française a été coordonnée avec le premier ministre canadien, Justin Trudeau, dont le pays préside cette année le G7 qui, outre les Etats-Unis et les quatre européens, réunit le Canada et le Japon. Sur le dossier du nucléaire iranien comme sur le climat ou dans leur opposition à la décision américaine d’imposer des taxes à l’entrée aux Etats-Unis d’acier et d’aluminium des pays européens, les six autres membres du G7 sont à l’unisson. Même le Japon, plus discret, dénonce l’attitude américaine.

Après la réunion avec ses homologues européens, M. Macron devait rencontrer le président américain en tête à tête pour la première fois depuis sa visite à Washington où il n’avait pas réussi à ébranler ses positions. Face aux critiques toujours plus vives, notamment en France, sur le peu d’efficacité de cette amitié surjouée, le chef de l’Etat assume. Même si Donald Trump semble moins que jamais enclin à des concessions.

L’UE, unie mais fragile

« Nous connaissons les engagements de campagne du président américain et il s’y tient. Mais nous avons la responsabilité de tenter de le convaincre de ne pas franchir certaines lignes et d’atténuer les choses, de faire passer des idées et de créer une dynamique positive », a expliqué le président français, lors d’une conférence de presse à Ottawa aux côtés de Justin Trudeau.

« J’ai sans cesse essayé de convaincre Donald Trump, mais je ne suis pas Donald Trump », a rappelé Emmanuel Macron, insistant sur la nécessité de dire clairement les désaccords et de rester ferme. Il est pour lui hors de question d’accepter par exemple que la déclaration finale du G7 ne mentionne pas l’accord de Paris sur le climat. « Les six ne sont pas prêts à renoncer à tout pour avoir la signature américaine. Ces pays représentent une force économique et un marché plus important que celui des Etats-Unis », a précisé le chef de l’Etat.

Ces tensions sans précédent ébranlent la structure créée en 1975 par le président Valéry Giscard d’Estaing afin que les chefs d’Etats ou de gouvernements des principales puissances économiques débattent des grandes questions et de la marche du monde. Elargie à l’Italie et au Canada, puis à la Russie en 1998, elle traversa une première crise en 2014 après l’annexion de la Crimée par Moscou.

Mais la crise est d’une nature différente. Donald Trump conteste le principe même d’un ordre international fondé sur la concertation multilatérale. Pour Emmanuel Macron, « cette instance de dialogue contient les désaccords et évite que les forces les plus centrifuges ne prennent le dessus ». « On ne peut pas laisser les Etats-Unis hors de cette discussion, sinon on les pousse vers l’isolationnisme », avalisant ainsi ce que le président français appelle « un duopole Chine-Etats-Unis ».

Le sommet de La Malbaie sera à cet égard un test. Ne faisant plus confiance à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et autres institutions internationales, Donald Trump estime que la défense des intérêts américains ne peut passer que par la confrontation bilatérale et, au besoin, par l’offensive unilatérale. L’Union européenne, premier bloc économique mondial, est l’une de ses premières cibles. Elle est unie mais fragile, comme en témoigne la poussée des partis populistes et xénophobes, notamment en Italie, où le nouveau président du conseil, Giuseppe Conte, fera sa première grande sortie internationale.

« Je suis convaincu que l’Europe tiendra son unité et la tiendra dans la durée sur ces sujets », affirme le président français. L’UE a déposé une plainte contre les Etats-Unis devant l’OMC et préparé des mesures douanières de rétorsion contre des produits américains. Mais ses Etats membres doivent encore s’entendre sur la liste. Or l’Allemagne pourrait préférer la retenue, de peur que Donald Trump ne surtaxe prochainement les automobiles étrangères.



水果崩跌     高雄「鳳梨伯」懷念馬英九執政、談小英淚欲流

2018 年 06 月 08 日 21:26      中時電子報     黃麗蓉

高雄大樹的八十二歲老農「鳳梨伯」林益感嘆說,現在鳳梨哪有人要?外銷推不動。而被問到當年有把票投給蔡總統嗎?林益苦笑,再說下去眼淚就要流下來了。他更懷念起馬英九執政時期。

林益說,以前馬英九執政時,他的鳳梨外銷到大陸、新加坡都沒問題,他不禁說,像馬英九這樣會替農民爭取的總統,台灣藍綠都找不到第二個了。但換了民進黨執政後,鳳梨外銷就推不動了。

坐擁五十甲鳳梨田的林益感慨說,現在鳳梨哪有人要?一公斤鳳梨成本至少要   30   元(台幣),但產地價一公斤不過   7   、   8   元,若以台斤來計算,根本收不到工錢。今年價格差,只能摘多少就虧多少,他已有打算要賠一千萬元。

據台灣中評網報導,七十八歲的農友張和男也不滿說,現在肥料、塑膠袋、水電都在漲,只有農產品價格一直跌,一顆鳳梨要十八個月才能收成,辛辛苦苦種的水果賣不出去,不能怪農民搶種,農民只知道要怎麼種好的水果,政府要輔導幫忙賣。


高雄「鳳梨伯」已有打算要賠一千萬元。

是誰讓你賺到能夠有存款超過一千萬元?馬英九。
是誰讓你賠到必須提存款超過一千萬元?蔡英文。

很簡單的比較,歷史會作下記錄。


posté le vendredi 8 juin MMXVIII


aller à la page 689


法國巴黎一人/兩人自由行全方位攻略

《世界的起源》(L'ORIGINE DU MONDE, 1866)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/82128181  

《理想國》第一卷開場
https://jostar2.tian.yam.com/posts/33110888  

西元前希臘哲學跟中國孔子對照表(新排版)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/25882333  

〈基督教只能是新教?有沒有搞錯?〉
https://jostar2.tian.yam.com/posts/36666081  







相簿設定
標籤設定
相簿狀態