關於部落格
周星星電影評論
  • 2541494

    累積人氣

  • 305

    今日人氣

    12

    追蹤人氣

le 6 juin 2018

Avant le G7, Macron et Trudeau louent de concert un « multi-
latéralisme fort »


Les deux dirigeants ont signé, mercredi, une déclaration commune à quelques heures d’un sommet qui s’annonce compliqué par les postures protectionnistes des Etats-Unis.

LE MONDE | 06.06.2018 à 23h45 • Mis à jour le 07.06.2018 à 07h56

A quelques heures d’un sommet du G7 compliqué par les récentes décisions et positions protectionnistes des Etats-Unis, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre canadien Justin Trudeau ont affirmé de concert mercredi 6 juin leur soutien à « un multilatéralisme fort ».

Face à la guerre commerciale opposant Washington à ses alliés, M. Trudeau avait averti que les discussions s’annonçaient « difficiles » avec les Etats-Unis au sommet du G7 qui se tient vendredi et samedi au Québec.

M. Macron, arrivé à Ottawa mercredi après-midi, a retrouvé le chef du gouvernement canadien – comme lui chantre du libre-échange – pour « aligner » leurs positions face au président des Etats-Unis Donald Trump. « A l’approche du G7, on doit s’assurer comme toujours de se coordonner », a ainsi déclaré M. Trudeau en retrouvant son hôte au Parlement fédéral pour une séance de travail à deux. Le Français a évoqué pour sa part un sommet « qui intervient à un moment critique ».

Dans une déclaration commune, les deux dirigeants soulignent leur engagement à « œuvrer ensemble » pour « apporter des réponses » dans « un contexte géopolitique complexe, marqué par des enjeux cruciaux pour l’avenir de la planète et de l’ordre international ». Signe de la proximité entre leurs pays, ils s’engagent à tenir un conseil ministériel franco-canadien en matière de défense d’ici fin 2018.

Après une séance de travail, MM. Trudeau et Macron ont eu mercredi soir un entretien élargi avec cinq ministres, avant de retrouver leurs épouses pour un dîner privé. Ils tiendront une conférence de presse jeudi.

Discussion « utile et franche »

Depuis vendredi, Européens et Canadiens ont durci le ton face à Washington. « Il va y avoir des conversations franches autour de la table du G7, particulièrement avec le président américain sur le commerce, sur les tarifs » douaniers imposés notamment à l’UE, le Canada et le Japon, a averti M. Trudeau. L’Union européenne et le Canada avaient dans un premier temps obtenu un sursis mais à leur grande déception, M. Trump leur a finalement appliqué les mêmes taxes qu’aux autres.

Le principal conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a voulu apaiser les esprits en évoquant de simples « différends commerciaux ». « Il peut y avoir des désaccords, comme lors d’une querelle familiale », a-t-il avancé.

Emmanuel Macron a, lui, assuré qu’il aurait « de nouveau au G7 une discussion utile et franche avec le président Trump ». « Cela n’enlève rien à l’amitié que nous avons l’un pour l’autre et à l’amitié qui lie nos deux pays », a-t-il néanmoins souligné. Justin Trudeau avait lui aussi joué la carte de la cordialité avec son grand voisin, mais il est passé à l’attaque en annonçant des taxes de 16,6 milliards de dollars canadiens (11 milliards d’euros) sur des produits américains.

Vers un « G6 + 1 »

Le sommet du G7 – Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Italie et Japon – risque aussi de refléter l’isolement de Washington sur plusieurs autres fronts, comme la lutte contre le réchauffement climatique. Les Européens sont également irrités et inquiets de la décision américaine de sortir de l’accord sur le nucléaire iranien, en faisant pression sur leurs entreprises pour qu’elles quittent l’Iran.

Au-delà des thèmes officiels prévus (croissance inclusive, avenir du travail et du commerce, paix et sécurité, égalité femmes-hommes, changement climatique), la difficulté sera de tomber d’accord sur un communiqué final avec les Etats-Unis.

Déjà en 2017, lors du précédent sommet en Italie, Washington avait refusé de signer la déclaration finale pour cause de retrait de l’accord de Paris sur le climat. Ils ont aussi refusé de signer la déclaration finale de la réunion annuelle de l’OCDE, la semaine dernière à Paris, rejetant les négociations multilatérales jugées inefficaces.

Le G7 finances, tenu en fin de semaine dernière, n’a pas non plus donné lieu à une déclaration commune, prenant des airs de « G6 + 1 », selon le ministre français des finances Bruno Le Maire.


posté le mercredi 6 juin MMXVIII



戴錫欽狠打臉:薪水加年終就是   250   萬     吳音寧又沉默了

2018 年 06 月 06 日 20:28      中時電子報     林毅

吳音寧接任北農總經理後,一直被外界戲稱是「   250   萬實習生」,日前吳音寧大動作反擊,表示自己月薪   14   萬,根本沒有所謂的年薪   250   萬,但遭台北市議員戴錫欽狠打臉,戴錫欽指出吳音寧的薪水再加上年終,一年就是   248   萬元,面對戴錫欽指控,吳音寧又是沉默不語。

吳音寧昨日質詢時,針對許多爭議展開反擊,並且強調自己的月薪是   14   萬元,也就是年薪   168   萬元,並非外界所傳的   250   萬,但當場遭到戴錫欽打臉。戴錫欽表示吳音寧月薪   14   萬元,加上每月加給   2   萬元,還有   4.4   個月的年終,總共一年可以領   248   萬元,而且這還不包含公關費、業務推廣費等費用,吳音寧看到戴錫欽算出來的數字,再度沉默不說話,隔了一會才說「是」,坦承確有此事。

汪志冰也當場痛批吳音寧,實領   248   萬,與   250   萬只差了兩萬,卻用「月薪   14   萬」來討拍,「到底在掰什麼掰」?


posté le mercredi 6 juin MMXVIII


aller à la page 689



法國巴黎一人/兩人自由行全方位攻略

《世界的起源》(L'ORIGINE DU MONDE, 1866)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/82128181  

《理想國》第一卷開場
https://jostar2.tian.yam.com/posts/33110888  

西元前希臘哲學跟中國孔子對照表(新排版)
https://jostar2.tian.yam.com/posts/25882333  

〈基督教只能是新教?有沒有搞錯?〉
https://jostar2.tian.yam.com/posts/36666081  







相簿設定
標籤設定
相簿狀態